Très bonne année 2013 à toutes!

j'ouvre l'année avec une expérience dont je voulais absolument vous faire part!

Lors des salons de Pierrefeu et de Caissargues, de nombreuses visiteuses m'ont demandé avec quoi je reportait mon dessin sur ma batiste. Personnellement pour des raisons économiques et pratiques, j'utilise un critérium HB que l'on trouve partout, pas cher et qui fait des traits toujours très fins. Mais curieuse comme je suis je n'ai pas pu résister à expérimenter les autres outils dont d'autres copines m'ont parlé.

Certaines utilisent du crayon de couleur et d'autres un stylo à friction (pour celles qui n'ont pas d'enfants au primaire, c'est un stylo à encre qui s'efface lorsqu'on frotte l'écrit avec le bout du stylo).

Je me suis donc amusée à faire une petite étude comparative dont je vais vous livrer les résultats.

Les concurrents pour le grand concours furent donc: un critérium HB bic, un crayon aquarellable Monteluz, et un stylo à friction pilot. et comme on sait que certains pigment teignent plus que d'autre les textiles, j'ai fait le test en vert, bleu et rouge (du plus faible pouvoir tinctorial au plus élevé). Sur la photo de mon modèle j'ai reporté les droites centrales au critérium, les coeurs au stylo et les oiseaux au crayon

Pour le report du dessin:

  • le critérium accroche un peu le tissu si on ne prend pas garde à son inclinaison mais offre un trait régulier et net.
  • Le stylo marque bien mais accroche largement autant et le trait est moins régulier, mais le dessin ressort bien ce qui peut être un avantage quand on ne voit pas très bien (genre moi sans mes lunettes).
  • le crayon de couleur glisse très bien sur le tissu, se voit bien mais par contre le trait s'épaissit vite il faut le tailler souvent.

A l'issu de cette épreuve le classement est: crayon de couleur et critérium ex-aequo, stylo dernier.

Piquage du motif:

  • Sur le critérium la précision est la plus fine compte tenu de l'épaisseur du trait, mais le fil peut griser un peu.
  • Le travail sur crayon de couleur est agréable la couleur ne gène pas et ne semble pas colorer le fil.
  • Sur le stylo, ce qui devait être un avantage devient un inconvénient: la couleur est trop présente et j'ai du mal à voir mes petits points, le tracé perd en précision.

Le classement critérium premier, crayon de couleur second, stylo dernier..

Durée de vie:

Travaillant sur de petits ouvrages je n'ai pas pu tester la durée de vie du tracé sur le tissu ce qui peut-être une préoccupation pour celles qui travaillent sur grand format et doivent s'assurer que le tracé reste visible plusieurs mois, j'en suis désolée.

Lavage:

 

test-bcl-boutis

 

Au premier lavage avec un pain de savon classique, le crayon semble disparaître, il reste encore un peu de critérium, et du stylo. Je recommence: le crayon à totalement disparu, le critérium presque, mais le stylo est encore prisonnier des piqûre. Un troisième lavage avec une brosse à dent de bébé viendra à bout du critérium mais pas totalement du stylo (Zut ça m'énerve). Il ne semble pas y avoir de différence (ou peu) entre le bleu et le vert, en revanche le rouge tient mieux que les autres. (que vous ne voyez pas sur la photo car comme je m'en doutais je n'ai pas voulu en mettre sur mon ouvrage mais à côté).

Le classement  crayon de couleur premier, critérium second, stylo dernier..

Conclusion:

Si on veut privilégier la finesse du trait, utiliser un critérium.

Si on veut simplifier le lavage: utiliser un crayon aquarellable.

Pour le stylo: je reste perplexe, si il a un intérêt pour les grands ouvrages, je ne l'utiliserai pas pour les petits.

Et....Toujours éviter le rouge!

Mais ce n'est pas fini........la suite un peu plus tard: tout sur le stylo à friction en détail!!!